COMBIEN DE TEMPS FAUT-IL AU SEO POUR FAIRE EFFET ?

C’est une question qu’il est légitime de poser lorsque vous rencontrez une agence spécialisée en SEO : “Combien de temps faut-il avant que mon site se positionne dans les résultats de recherche Google ?”. La réponse que vous entendrez souvent est : “Ça dépend”. Chez GDA, il nous semble important d’entrer un peu plus dans le détail des critères qui influencent l’apparition des résultats SEO 

Le SEO prend-il du temps pour donner des résultats ? 

Selon de nombreux paramètres inhérents à votre site web, le SEO (Search Engine Optimization) peut prendre de quelques semaines à plusieurs mois pour donner des résultats probants. Votre site est jeune ? Des actions de référencement naturel catastrophiques ont été réalisées en amont ? Alors le positionnement de votre site web sur la première page de la SERP (Search Engine Result Page) prendra plus de temps que dans le cas d’un site ayant déjà quelques années d’existence, ou pour lequel un travail SEO de qualité a déjà été amorcé.  

L’avantage des sites web implantés depuis longtemps 

L’âge d’un site web est un critère primordial pour le SEO. En effet, d’après une étude menée par Ahrefs88 % des pages internet qui se positionnent dans le top 10 du classement sur la SERP ont au moins 2 ans d’existence pour un mot-clé donné

Les pages qui fanfaronnent à la première place des résultats de recherche ont en moyenne 3 ans ! 

Si l’on étudie les sites web dans leur globalité, seules 5,7 % des pages web de moins de un an se classent sur la première page des résultats Google. C’est certes peu, mais cela signifie que même si le site web de votre entreprise est tout frais et, peut-être, vierge de tout travail SEO en amontvous avez la possibilité de vous faire une place dans la cour des grands. Mais en combien de temps ? 

Entre 2 et 4 mois pour se positionner dans les 10 premiers résultats  

Toujours d’après Ahrefson constate que la majorité des sites web jusqu’à un an d’ancienneté se positionnent dans les 10 premiers résultats de la SERP en 2 à 4 mois en moyenne. Un constat valable quelle que soit l’autorité de ces sites aux yeux de Google.  

De fait, il est primordial pour votre activité de gérer au mieux votre stratégie de contenus en amont afin de ranker en temps voulu sur votre requête. C’est ce que l’on appelle, le SEO prédictifAinsi, si vous souhaitez augmenter vos chances d’apparaître en bonne position pour la Saint-Valentin, il vous faudra commencer à publier du contenu optimisé en ce sens idéalement dès le mois de novembre !  

Mots-clés à faible et fort volume de recherche 

La rapidité avec laquelle votre site va se positionner pour un mot-clé donné dépend également du volume de recherche de celui-ci. Il sera en effet plus simple et plus rapide d’apparaître sur la première page des résultats naturels pour des requêtes à faible volume de recherche, moins concurrentielle.

50 % des pages de moins d’un an se positionnent dans le top 10 des résultats de recherche en 2 à 4 mois pour les mots-clés de faible volume de recherche. 

Au contraire, pour les requêtes très recherchées par les internautes, le SEO demande plus de temps pour faire effet. Il faut généralement compter près d’un an pour que ces mots-clés se positionnent en première page. Cela à condition que le site soit correctement maintenu et qu’un minimum de travail en référencement naturel soit effectué en même temps. A ce niveau, la concurrence est rude ! 

Le référencement naturel, un travail de longue haleine 

Quoiqu’il en soit, le référencement naturel est un travail d’optimisation de votre site web sur le long terme, dont les résultats ne se voient pas avant quelques semaines. Le SEO s’oppose ainsi au SEA (Search Engine Advertising), qui consiste à payer pour diffuser des annonces sponsorisées dans les résultats de recherche. 

Cette seconde méthode est souvent appelée à tort, “référencement payant”. Or, il s’agit de publicité et non pas de référencement. La publicité donne des résultats à court terme et nécessite de payer vos campagnes d’affichages sur la SERP. Au contraire, le référencement naturel ne vous demandera que du travail pour fournir des résultats plus longs à constater, mais plus bien plus pérennes. 

Nota bene : SEO et SEA ne sont pas des ennemis de toujours, ils sont au contraire plutôt complémentaires. Ainsi si votre site est récent, ou si vous n’avez jamais travaillé son référencement naturel, mener quelques campagnes SEA vous aidera à augmenter le trafic de votre site le temps que le SEO donne ses fruits. Un petit coup de pouce n’est jamais de refus, après tout ! 

Netlinking, technique, contenus : les piliers pour accélérer votre SEO 

Le SEO se décompose en trois principaux piliers : le netlinking et ses backlinksla technique, le contenu. Ces trois points se rapportent, d’une manière plus globale, à l’user experience, aussi nommée UXSi vous voulez augmenter vos chances d’arriver plus rapidement en première page, voire en première place des résultats de recherche, il vous faudra faire pression sur ces leviers. 

Backlinks : travaillez votre popularité 

Les backlinks sont des liens que des sites tiers font vers des pages du vôtre. Il s’agit d’un des critères les plus importants pour obtenir rapidement des résultats en SEO. En effet, les backlinks représentent la popularité de votre site à travers le web. Plus vous en avez, plus vous êtes connus !  

Attention cependant : il ne s’agit pas de faire des liens sur des sites parlant gastronomie si votre entreprise est spécialisée dans le BTP. La thématique et la qualité des sites qui vous font des liens retours est largement considérée par les moteurs de recherche. Soyez connus, oui, mais pas de n’importe qui ! 

Valorisez l’expérience utilisateur 

L’expérience utilisateur, plus simplement appelée UX, englobe l‘ensemble de l’expérience des internautes avec votre site, depuis sa découverte jusqu’à l’utilisation de vos services ou produits.  

De plus en plus, les moteurs de recherche valorisent les sites proposant une interface agréable et attrayante pour les utilisateurs, quel que soit le support qu’ils utilisent (ordinateur, tablette, smartphone).  

Ainsi pour vous positionner rapidement sur la première page de la SERP, il vous sera nécessaire de disposer d’un site rapide et ergonomique, avec une architecture cohérente et des contenus lisibles et intéressants. Au-delà du SEO, on catégorise cette approche de SXO (Search eXperience Optimization). 

Actualisez régulièrement les contenus de votre site 

On ne le dira jamais assez en SEO : Content is king (Le contenu est roi) ! Un site sur lequel est régulièrement publié du contenu, à travers un blog par exemple, est un site qui vit. Vous donnez ainsi le signal aux moteurs de recherche que vous vous occupez de votre site et incitez les robots à régulièrement le visiter pour ajouter vos nouveaux contenus à la SERP. 

De plus, en rédigeant fréquemment des articles concernant votre activité, vous asseyez votre expertise dans votre domaine d’activité et donnez plus de poids aux mots-clés que vous souhaitez valoriser dans votre stratégie de référencement naturel.

Pour rappel, améliorer le SEO de votre site nécessite de travailler 3 axes spécifiques : le contenu, la technique et le netlinking.

Pensez également à vos visiteurs : portez attention à l’UX !

Autres critères SEO importants pour votre classement sur la SERP Google  

Au-delà des trois piliers du référencement naturel, de nombreux critères SEO sont importants aux yeux de Google pour maximiser vos chances d’obtenir une bonne position sur la SERP. Au total, on référence 200 paramètres différentsNous vous proposons de vous familiariser avec quelques métriques incontournables pour satisfaire vos clients et Google.

L’autorité de votre site 

L’autorité de votre site représente la confiance que Google a en lui. Elle englobe l’âge de votre nom de domaine, mais également la popularité de votre site web en fonction de différentes métriques que nous allons détailler. 

Le trafic de votre site 

Comment se porte le trafic sur votre site ? SEO et état de votre trafic organique (trafic issu du référencement naturel) sont intimement liés. Un site bien positionné voit son nombre de visites augmenter, tandis que certaines actions SEO, si elles sont mal conduites, peuvent causer une baisse plus ou moins importante de votre trafic.  

 

Astuce de pro

Afin de ne pas dépendre uniquement des moteurs de recherche, on estime qu’il est préférable que 50 % de votre trafic soit organique. Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier !

Le nombre de pages vues par session 

Le nombre de pages vues sur votre site par chaque visiteur au cours de sa visite est un bon indicateur de la performance SEO. Un internaute qui parcourt plusieurs pages sur votre site cherche vraisemblablement à en savoir davantage sur vos produits et services.  

Ainsi, le nombre de pages vues par session reflète la satisfaction client par rapport au site de votre entreprise. Et ce que le client aime, Google l’aime aussi !  

Le temps passé sur chaque page 

Il est important de vérifier le temps passé sur chaque page par vos visiteurs, afin de mesurer la pertinence de celles-ci. En effet, s’il est normal qu’un internaute ne passe qu’une minute ou moins sur une page intermédiaire comprenant peu de texte, cela pose problème lorsqu’il s’agit d’un article de fond.  

Au cas par cas, vérifiez que le temps passé sur chaque page par les internautes concorde avec le contenu que vous leur proposezSi la durée vous paraît trop faible, vous avez certainement un problème de pertinence auquel il vous faudra remédier. Cela afin d’améliorer la satisfaction client et le taux de conversion, et par là même le SEO de votre site. 

Le taux de rebond 

Autre indicateur clé du référencement naturel et de la pertinence de votre site, le taux de rebond désigne les internautes qui sont arrivés sur votre site puis l’ont quitté, sans poursuivre leur exploration. 

Là aussi, il vous faut effectuer vos mesures au cas par cas. En effet, il est compréhensible d’avoir un taux de rebond élevé sur une page de contact ou une landing page ; peut-être vos internautes ont-ils rempli votre formulaire puis quitter ces pages.  

Un site peut avoir un taux de rebond faramineux mais être bien positionné dans la SERP, ce qui lui apporte de nombreuses visites. Mais alors, où est l’intérêt si celles-ci ne convertissent pas ?

 

Le taux de clic 

Le taux de clic se calcule en divisant le nombre de fois où votre site a été cliqué, par le nombre de fois où il a été affiché dans la SERP.  

Google tient compte de cet indicateur pour le positionnement de votre page sur la SERP pour un mot-clé donné. En effet, si les internautes ne cliquent pas sur votre page, c’est que celle-ci est moins pertinente que d’autres. Il valorisera alors d’autres pages au détriment de la vôtre. Réciproquement, si votre site est bien positionné sur la SERP, cela augmentera votre taux de clic.